Étude de prévention du ruissellement

Présentation

L'étude de prévention du ruissellement se réalise généralement en plusieurs phases :

Phase 1 : inventaire et analyse du fonctionnement
Phase 2 : modélisation informatique
Phase 3 : programme d'aménagements

Phase 1 : Inventaire et analyse du fonctionnement

Cette partie s'articule autour d'investigations permettant d'obtenir une connaissance approfondie du système de collecte et d'évacuation des eaux pluviales des secteurs concernés par l'étude. Elle comporte trois étapes :

  • une réunion de lancement,
  • la collecte des données existantes et leur analyse,
  • le repérage des réseaux et un inventaire des dysfonctionnements évidents.

Réunion de lancement

La réunion de lancement réunit l'ensemble des intervenants et a pour objectif d'exposer la méthodologie employée et le planning prévisionnel proposé.

Une synthèse bibliographique préalable est nécessaire afin d'aborder le contexte environnant de la commune.

Reconnaissance du réseau (secteur aval)

Il est organisé une visite du réseau d’assainissement (eaux usées et eaux pluviales) sur les zones d’études. Une première partie de la visite aura lieu dans la mesure du possible en présence d'une personne de la commune en accompagnement pour permettre la visualisation des points singuliers. Cette première visite sommaire sera complétée par une visite spécifique réalisée par une équipe de techniciens expérimentés (prise de notes, remarques,..). Au cours de cette visite, les principaux regards accessibles sur les réseaux pluviaux seront inspectés. 


Enquête de terrain (zones amont)

L'enquête de terrain complémentaire en amont des zones urbaines doit permettre de caractériser le milieu (occupation des sols,  axes de ruissellement naturels et anthropiques, cartographier les corridors d'écoulement...), de localiser et caractériser les aménagements hydrauliques et recenser les secteurs d'inondations.

Phase 2 : Modélisation Informatique

Il est prévu généralement la réalisation d’une modélisation du fonctionnement des réseaux existants et des écoulements amont.
  
La définition de chaque bassin versant est assurée à partir de la collecte des données suivantes :

  • surface
  • occupation des sols, coefficient d’imperméabilisation et de ruissellement
  • pente, compacité du bassin versant
  • temps de concentration et temps de réponse (formules de Passini,...)
  • canalisation EU et EP, diamètre, pente, ...
  • population collectée
Un levé topographique de l’ossature des réseaux et de la zone amont est effectué pour affiner la modélisation. Ces levés permettront de définir des profils en long des écoulements et des profils en travers des bassins versants. Le modèle construit sur la base des données précédemment décrites permettra de simuler le fonctionnement des réseaux dans une situation météorologique donnée (pluie de 2,5 ou 10 ans de période de retour) et dans une configuration des réseaux définie (situation actuelle, future,..).

L’outil de modélisation utilisé est le logiciel PCSWMM 2D. PCSWMM est un logiciel qui a pour objectif de modéliser le fonctionnement du réseau d'assainissement pluvial. PCSWMM est un logiciel orienté sur les précipitations, soit par simulation de précipitation et d'écoulement lors d'un événement ponctuel, soit par simulation continue de la quantité et de la qualité d'écoulement, principalement dans les zones urbaines.  PCSWMM est un logiciel couplant sous une même interface à la fois : une base de données, une modélisation hydrologique et hydraulique et un rendu SIG.

Phase 3 : Programme d'Aménagements

A partir des résultats de la modélisation, il est engagé les réflexions pour l'établissement d’un programme d’aménagement des réseaux.
 
Il est entendu que la réduction de l’impact des écoulements pluviaux peut passer par la mise en œuvre de plusieurs aménagements complémentaires comme :

  • renforcement des capacités de transfert des collecteurs en aval
  • mise en œuvre de bassin de rétention amont
  • renforcement des capacités de transfert des fossés
  • création de noues, … 

Ces différents aménagements peuvent être envisagés sur le domaine public (voirie) ou privé (terrain à acquérir). Il n’existe généralement pas une solution unique d’aménagements, mais des solutions complémentaires, en fonction des intensités pluviales à traiter.
 
Le rapport concernant les propositions en phase 3 comprend :

  • des cartes des propositions d’aménagements,
  • des cartes présentant les différents scénarii de zonage de la commune,
  • sur plan cadastral numérisé, la cartographie des ouvrages et/ou des éléments du paysage à créer ou à conserver,
  • des croquis et des plans des ouvrages et réseaux à créer,
  • un tableau synthétique récapitulant les aménagements et leurs caractéristiques techniques et financières.


Le rapport final sera établi à l’issue de la réunion de phase 3.